Assemblée Générale Ordinaire du 20 août 2021

Procès verbal de l’Assemblée Générale Ordinaire du 20 août 2021.

Nombre d’adhérents au 20 août 2021 : 59

Nombre de procurations : 8

Nombre d’adhérents présents : 31

Soit un total de 39 adhérents présents ou représentés à l’AGO.

Le quorum étant atteint, l’Assemblée Générale Ordinaire est déclarée ouverte.

André Bresson, président de l’association, accueille les adhérents puis rend hommage à Madame Simone Aillaud, membre fondatrice de l’association, engagée pour la défense du patrimoine thoramien et à Monsieur Anceau, fidèle adhérent de C&P, tous les deux décédés cet été.

I) Bilan moral

Le Conseil d’administration durant la campagne électorale des municipales de 2020, a observé un strict devoir de réserve.

Il a reçu de la liste de Mr Mané une réponse écrite confirmant son soutien aux actions de préservation du patrimoine et une réponse orale de la part de la liste de Mr Bichon allant dans ce même sens.

Des contacts ont été pris rapidement avec la liste élue pour poursuivre les relations de partenariat avec la même qualité de respect et de confiance qu’avec les municipalités précédentes.

C&P a été très attentif et particulièrement vigilant à sensibiliser la nouvelle équipe municipale à :

  • La philosophie d’action de l’association, telle que décrite dans la Convention Municipalité – C&P et signée avec l’ancienne équipe municipale.
  • L’informer, dans un souci de transparence et de reconnaissance de ses fonctions, sur la globalité de ses actions, rendez-vous, recherches conduites, afin de construire un partenariat authentique et d’alimenter la réflexion des élus en vue des décisions à prendre sur la sauvegarde du patrimoine.

Le Conseil d’administration a par ailleurs poursuivi ses relations de confiance avec les administrations, instances politiques, personnes référentes ou associations qui nous accompagnent depuis plusieurs années sur les dossiers du patrimoine.

Les administrateurs ont été très attentifs à être des soutiens présents et actifs auprès des responsables et des équipes des chantiers successifs de fouilles ou de prospections du Centre Camille Jullian, au regard de leur rôle capital dans la documentation de notre patrimoine.

Il est à noter, la volonté de l’association d’élargir ses relations partenariales avec les associations de la vallée du Verdon : PCTH de Thorame-Haute, Les Pléiades, Les 5 Saisons.

S’enrichir du savoir de l’autre, être crédible dans nos recherches, être force de propositions, documenter et enrichir la connaissance de notre patrimoine, communiquer, partager, transmettre

ont été et sont les lignes forces de notre engagement au cours de l’année 2020-2021.

II) Bilan d’activités 

De juin à décembre 2020 :

On comptabilise cinq Conseils d’administration où l’ensemble des administrateurs se sont mobilisés, pour préparer les actions suivantes :

  • L’Exposition sur les visites de l’évêque Jean Soanen à Thorame-Basse de 1697 à 1723 en partenariat avec les Archives Départementales du 04, qui présentaient simultanément leur exposition sur le diocèse de Senez.
    • 280 visiteurs ont été accueillis sur les trois semaines d’exposition.
    • Un livret  retranscrivant les visites de l’Evêque à Thorame-Basse a été édité et proposé aux visiteurs.
  • Le 14 août, des lectures de lettres sur ces visites ont été animées par l’équipe de la Mobil-Compagnie.
  • Les Trois conférences au cours de l’été 2020 ont accueillies entre 60 à 80 personnes.
  • Pour mieux connaitre l’origine du canal du Moustier, une équipe de spéléologues a été sollicitée pour l’expertiser, car on n’en trouve, à ce jour, aucune trace dans les archives municipales ou départementales. Ce canal daterait d’entre le XVII°-XVIII° siècle, le dossier est à consulter sur le site de C&P.
  • Le centre Camille Jullian a pu réaliser un chantier de fouille du 5 septembre au 11 Septembre au Moustier et un chantier de prospection du 1er octobre au 10 octobre.
  • En septembre, C&P a accueilli l’association Castrum Vestrum de Château-Neuf Les Martigues, avec une quinzaine d’adhérents, pour une journée visite-découverte du patrimoine thoramien, sous la conduite de Madame Frassetto, guide et membre du CA.
  • Les relations de travail sur le patrimoine avec messieurs Delsaux de la CCAPV, Chastagnaret de la Drac, Buccio du Service Archéologique départemental se sont poursuivies au cours de l’année.
  • Le partenariat avec l’association de Thorame-Haute s’est étoffé.

De janvier à août 2021 :

Le Conseil d’Administration s’est réuni quatre fois dans le premier semestre.

Bilan des activités de l’été 2021 :

  • L’exposition sur « L’eau au fil des siècles à Thorame-Basse » est présentée sous six bâches alternativement dans les lavoirs des différents hameaux, au cours des mois de juillet et août
  • Elle a nécessité un énorme travail de recherche et de rédaction de la part des administrateurs.
  • Les retours des lecteurs sont positifs.
  • La journée Bugado a été satisfaisante par la qualité des diverses prestations proposées :
  • Par l’association La Bastido de Manosco.
  • Lors de la balade contée dans le village, par Catherine Maurin–Belay, administratrice.
  • Par l’association des KaKophonies Alpestres.
  • La librairie « Les pléiades », que C&P a soutenu en participant à la souscription, a été présente et a proposé à la vente des livres sur le thème de l’eau.

Les interventions et les échanges ont été de qualité, et même si le public escompté n’a pas été au RDV, les personnes présentes ont apprécié.

  • La soirée de lecture sur le thème de l’eau, au Moustier, en présence de 45 personnes, faite en partenariat avec l’association « Les 5 saisons de Colmars » a été appréciée pour sa qualité et pour la diversité et la mise en scène des lectures.

Les lecteurs ont témoigné de leur plaisir à être là, à œuvrer ensemble et nous ont remerciés pour la qualité de notre accueil.

  • Un chantier de fouille archéologique avec le centre Camille Jullian a eu lieu du 17/07 au 7/08, au Moustier. On note cette année, une réelle augmentation des visiteurs lors de la visite-découverte des fouilles (70 personnes) mais aussi les autres jours. Cela montre un très vif intérêt de la population. De nombreuses questions ont été posées aux archéologues.
  • Un dépliant, rédigé par C&P, pour informer les thoramiens sur les dossiers de conservation-restauration en cours et un autre pour expliquer les fouilles faites sur les terrains constructibles, ont été distribués en début août dans les boîtes aux lettres du village et des hameaux.
  • Un chantier de prospection sous la responsabilité de Florence Mocci, devrait se dérouler en septembre 2021. Les dates ne sont pas encore précisées.
  • Le site internet de C&P apporte des informations sur la vie associative, grâce aux compétences de Mr Imhoff. Il est remercié pour sa disponibilité permanente.

Durant l’année 2020-2021, l’ensemble des réunions, manifestations, conférences se sont déroulées dans le strict respect des règles sanitaires.

III) Bilan financier



BILAN 2020

CHARGES
PRODUITS
60 – ACHATS3 768,02 €
70 – VENTES PRODUITS FINIS335,00 €
ACHATS FOURNITURES134,08 €
Ventes livres et livrets335,00 €
ACHAT MATERIEL874,12 €
74 – SUBVENTIONS5 190,00 €
ACHATS POUR ANIMATIONS2 759,82 €
Subvention Mairie T.B.4 000,00 €



Subvention FDVA1 190,00 €





61 – SERVICES EXTERIEURS2 433,03 €


Assurance111,67 €
75 – PRODUITS GESTION COURANTE762,68 €
Frais Postaux33,36 €
Cotisations530,00 €
Documentations88,00 €
Dons232,68 €
Rémunérations intermédiaires2 200,00 €







TOTAL CHARGES6 201,05 €
TOTAL PRODUITS6 287,68 €
RESULTAT (BENEFICE)86,63 €
RESULTAT (PERTE)

IV) Les relations avec la municipalité

Au nom du Conseil d’administration, le président remercie la municipalité pour sa participation financière et fonctionnelle, par l’aide du personnel municipal, en soutien aux réalisations des diverses manifestations de l’année 2020 et 2021.

Mais il précise qu’il est dans l’obligation d’informer les adhérents des graves difficultés relationnelles rencontrées avec ce même Conseil depuis octobre 2020, qui ne répond pas aux demandes diverses de clarification de la politique patrimoniale communale.

Il souligne qu’il s’exprime au nom de l’ensemble du Conseil d’administration et ajoute que les difficultés qui vont être exposées, ne veulent pas mettre en cause les personnes, mais interroger seulement la manière de concevoir et d’exercer les fonctions de responsabilité municipale. Ce constat concerne exclusivement le domaine du patrimoine.

Il fait souvenir que depuis la création de C&P, les représentants de l’association ont pris soin de travailler dans le cadre d’un partenariat clair et responsable avec les diverses municipalités qui se sont succédées, en se centrant exclusivement sur le patrimoine.

Il souligne que les administrateurs ont adopté, depuis les dernières élections de 2020 :

– Une attitude diplomatique, durant ces longs mois, dans le respect attentif des responsabilités de la nouvelle municipalité.

– Un souci scrupuleux de jouer la transparence permanente et d’informer de ses actions ou projets par l’envoi d’écrits et de documents.

– De rendre crédible leur démarche en s’entourant de professionnels reconnus et d’administrations ou d’associations compétentes.

– Leur conscience citoyenne de la nécessité d’échelonner les travaux pour ne pas alourdir les finances publiques, en faisant appel à des subventions de la Drac, Département, Région, Europe.

En septembre 2020, une rencontre, à la demande de C&P a été organisée avec les conseillers municipaux. L’ensemble des dossiers instruits depuis 2017, avec le maire actuel et le conseil municipal précédent, ont été exposés. Les membres du conseil municipal ont semblé attentifs à leur présentation, demandant qu’ils leurs soient communiqués par courrier. Ce qui fut fait les jours suivants.

Depuis, la municipalité oppose :

– Un silence total à nos courriers, nos mails, nos demandes de RDV avec C&P ou avec des

professionnels ou associations du patrimoine.

– La Convention Municipalité-C&P, clarifiant le cadre, les référents municipaux et les responsabilités respectives Municipalité-Association, n’est pas signée.

– Le refus de Mr le Maire de signer la convention avec l’ONF, acte incontournable pour réfléchir au dossier de sauvegarde de la Tour de Piègut qui menace de s’écrouler si rien n’est entrepris rapidement.

– Des discours contradictoires du maire suivant les périodes et les interlocuteurs. En effet, le maire, depuis 2017, à plusieurs reprises s’est positionné favorablement pour cette restauration, tout particulièrement lors de la rencontre, au pied de la tour en 2019, avec les administrations, les professionnels, l’ONF et l’architecte agréé. Il a témoigné de son vif intérêt à ce projet pour l’attractivité de la commune.

Toutefois lors du Conseil du mois de juillet 2021, il a annoncé, pour la première fois, ne pas vouloir en prendre la responsabilité, au regard des risques à assumer. Le compte-rendu, paru sur le site de la mairie, apparaît contraire aux propos lus en Conseil municipal.

– Un soutien aux rumeurs sur les entraves au plan d’urbanisme, donc C&P aurait une part de responsabilité avec la protection du patrimoine.

– Aucune suite donnée à la proposition d’une réunion avec des professionnels du patrimoine prêts à rencontrer le Conseil municipal pour alimenter sa réflexion préalable à tous choix.

– Une non-maitrise du contenu des dossiers, pour exemples les confusions sur les administrations en charge de la peinture murale de la chapelle St Thomas ou sur le contenu de l’armoire de St Pierre.

– Une absence de réunion de travail entre les trois conseillères municipales référentes de C&P, à ce jour, depuis leur désignation.

En conclusion, le président rappelle les pouvoirs souverains et incontournables d’un maire en ce qui concerne la gestion municipale.

Il fait souvenir des actions conjointes menées depuis 1989, par les diverses municipalités en partenariat avec C&P. Ce partenariat vécu, démontre la richesse d’une collaboration respectueuse des rôles respectifs pour la réalisation et le financement de projets patrimoniaux. Il en donne des exemples :

Municipalité Bonnet : sentier Botanique, mur de l’ancien cimetière, oratoires, édition du livret : Histoire de Thorame-Basse au cours des siècles.

Municipalité Kints : Restauration des chapelles de Piègut et du Moustier, Retable et tableaux des églises de Thorame-Basse et Château-Garnier, château de Jassaud, abside de st Thomas, lavoirs.

Municipalité Pougnet : recherches et exposition pour la commémoration de la Grande Guerre avec exposition et édition du livret : Thorame-Basse dans la Grande Guerre. Labellisation officielle de ces manifestations.

Depuis la réécriture de ses statuts en 2017, l’association s’est structurée, avec un bureau, des CA réguliers, une AGO annuelle, le site internet, afin de penser son action sur le court comme le long terme et être en capacité d’en rendre compte publiquement.

Le sérieux reconnu de l’ensemble de notre démarche a permis que la commune soit englobée dans le Programme Commun de Recherche (PCR) de Senez, à l’initiative du département.

C&P témoigne du sérieux de sa démarche et de son engagement en faisant appel à des professionnels confirmés, en tissant des liens avec le département, la CCAPV, la Fondation du patrimoine, l’ONF….

L’association s’inscrit dans le désir d’œuvrer pour documenter, inventorier, et accompagner la mairie, qui seule peut acter les démarches et les chantiers, pour valoriser et sauvegarder le patrimoine.

Cette globalité d’attitudes municipales, sur une année, démontre pour l’association, le refus du maire et de sa majorité de porter attention et intérêt au patrimoine.

Notre seule demande est de connaitre la politique patrimoniale du Conseil municipal et son calendrier.

La non réponse par écrit ou par oral met en lumière le mépris qui est fait de l’engagement des bénévoles associatifs, des dossiers documentés depuis 2017, du soutien des professionnels et associations nous soutenant.

Devant cet état de fait : un mutisme incompréhensible aux sollicitations de travail en commun, une attitude vécue comme non respectueuse des engagements de bénévoles, l’absence criante d’argumentations sérieuses et raisonnées, le président déclare, après mures réflexions, démissionner de son poste de président, tout en restant disponible auprès de l’association.

V) Quel avenir pour l’association ?

Cette question travaillée lors des deux derniers Conseils d’administration, permet de formuler des propositions auprès des adhérents et de les soumettre à leur vote.

  • Dissolution de l’association ?
  • Mise en sommeil de l’association dans l’attente d’une évolution municipale.
  • Mise en veille de l’association pour faciliter, accompagner les futurs chantiers de fouilles et de prospections et continuer à documenter le patrimoine, organiser des conférences, en fonction de la disponibilité et souhait des administrateurs dans l’attente d’évolution ou des changements de position de la municipalité présente ou à venir.

Temps d’échanges entre adhérents :

Plusieurs personnes expriment leurs points de vue par rapport à l’avenir de l’association.

Pour tous, l’attitude de la municipalité est incompréhensive au regard de l’action, des réalisations et des larges soutiens de C&P.

La question de tiers comme négociateur est évoquée.

La démission du président est regrettée.

La possibilité que l’association devienne maître d’œuvre des projets tels que la Tour, le tableau de la chapelle St Thomas, les fresques est posée. C&P l’a déjà envisagée mais compte tenu de l’investissement à long terme que cela préfigure, les membres actuels ne peuvent le porter seuls.

Pour la majorité des adhérents, l’association doit continuer à être présente et à œuvrer sur le territoire afin d’entretenir vivant le patrimoine local.

VI) Votes

Approbation du bilan d’activités 2020 et début 2021 : Voté à l’unanimité

Approbation du rapport financier 2020 et début 2021 : Voté à l’unanimité

Approbation du programme d’actions 2020 et début 2021 : Voté à l’unanimité

Approbation à conserver l’association pour permettre au centre Camille Jullian d’effectuer les chantiers de fouilles et de prospection, en attendant des jours plus favorables pour mettre aux services nos compétences et notre engagement afin d’accompagner les projets de sauvegarde du patrimoine : voté à l’unanimité

VII) Conclusion :

Au nom du Conseil d’administration, le président remercie les partenaires qui nous accompagnent et nous soutiennent depuis 2017 :

La municipalité et le personnel communal, les équipes du Centre Camille Jullian, le FDVA, La DRAC, Le Service Archéologique départemental de Digne, La Fondation du Patrimoine, Les Archives Départementales des AHP, L’ONF, Monsieur Imhoff, Le Père A. Benoit , La CDAS, Mr Cornille de La Provence, Mr Reboul de Verdon info, l’Office Tourisme Colmars.

Des remerciements tout particulier aux thoramiens, organismes, associations, qui ont répondu présents pour collaborer à notre recherche sur l’eau à Thorame au cours des siècles.

Grace à eux, cette réalisation avait le vrai gout du terroir.

Un merci tout particulier, aux adhérents, aux sympathisants présents à nos côtés.

Le 26 Août 2021

Le Président
André Bresson

Le Trésorier
René Caverni